Hoeppner Repli dans le secteur de Moscou

« La victoire a de nombreux pères mais la défaite est une orpheline », dit un proverbe italien. Soucieux de rejeter sur d’autres les responsabilités de la défaite allemande à Moscou, Hitler décida une purge parmi les généraux. Outre la mise à la retraite de von Rundstedt, de Guderian et de von Brauchitsch, le général Hoeppner fut renvoyé de l’armée, privé du droit de porter l’uniforme, de toucher sa pension, de vivre dans la maison qui lui avait été attribuée et même de porter les décorations qu’il avait gagnées.

On l’a vue, c’est le 4e  groupe blindé de Hoeppner qui avec le 3e  groupe blindé de Hoth s’approcha le plus de Moscou. Le 5 décembre, les troupes s’arrêtèrent, épuisées, sur une ligne en arc de cercle, allant du canal de la Volga à Istra en passant par Krasnaïa Polyana. Elles n’étaient absolument pas parées aux combats d’hiver. Les véhicules et les armes étaient bloqués par le gel. Les hommes étaient obligés  de doubler de papier leurs uniformes pour s’isoler du froid où de porter plusieurs couches de vêtements de soldats soviétiques. Seul l’insigne national les distinguait encore de leurs adversaires.

La première véritable contre-offensive soviétique. Elle fut organisée par le général Joukov pour écarter la menace pesant sur Moscou. Dans ce cas, l’ordre d’Hitler de ne pas reculer était justifié ; il créa toutefois un précédent désastreux pour d’autres situations, complètement différentes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s