Dietrich La bataille des Ardennes

« Sepp » Dietrich n’avait pas l’allure d’un général allemand. Trapu, la nuque épaisse, le visage rude du fonceur, il n’avait pas non plus les qualités intellectuelles requises pour le rang qu’il occupait. Le maréchal von Rundstedt l’avait jugé « honnête mais stupide ». Le général Bittrich avait été plus dure encore : « Il m’est arrivé de passer une heure et demie, carte en main, à essayer d’expliquer une situation à Sepp Dietrich. En pure perte : il n’avait absolument rien compris. »

C’est pourtant lui qui eu la responsabilité de commander la 6e armées blindées SS dans l’attaque surprise de décembre 1944, appeler « contre-offensive » des Ardennes » par les Alliés  et opération Herbstnebel (Brouillard d’automne) par Allemands. Son unité était chargée de frapper le coup décisif de l’offensive. Au centre  avanceraient la 5e  armée blindée sous les ordres du général Hasso von Manteuffel, au sud, la 7e armée du général Brandenberger couvrirait leurs flancs.

 

 

 

La bataille des Ardennes. La tentative des allemands de reprendre Anvers fut une surprise total du point de vue stratégique et tactique. La défense de Bastogne par la 101e  division aéroportée américaine ainsi que d’autres combats opiniâtres arrêtèrent rapidement les Allemands.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s