von Manstein La bataille de Koursk

En mars 1943, il fallait aux Allemands une victoire spectaculaire à l’Est pour compenser la défaite de Stalingrad. Le maréchal von Manstein avait un plan pour une telle victoire. Ce plan était fondé essentiellement sur les principes de guerre de mouvement. Selon von Manstein, l’armée allemande devait laisser les soviétiques reprendre le bassin du Donetz et contre-attaquer ensuite avec vigueur. Il fallait attirer les troupes soviétiques jusqu’au Dniepr inférieur. Les forces blindées allemandes foncèrent alors à toute vitesse vers le sud-est, depuis Kharkov, et acculeraient les attaquants à la mer d’Azov. Pour von Manstein, la défense mobile était la seule carte à jouer. Les défenses statiques lui paraissaient inutiles car les Allemands n’avaient pas assez de troupes pour défendre toute l’étendue du front.

La bataille de Koursk, appelée opération « Zitadelle » (citadelle) par les Allemands. Ce fut la dernière grande offensive allemande sur le front de l’Est et un des tournants de la guerre. Après que l’attaque de Model eut été stoppée puis repoussé au Nord, von Manstein était toujours en mesure de poursuivre l’offensive au sud. Aujourd’hui encore, on se demande ce qui se serait passé s’il y avait été autorisé ;von Manstein lui même s’estimait alors à la veille d’une victoire importante.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s