Le front de l’ouest

Campagne de France, Belgique et Pays-Bas

 

 

 

 

 

 

 

Le déploiement des forces en présence au moment de l’attaque allemande à l’Ouest, en mai 1940. La supériorité allemande en division blindées était écrasante, Le poids principal de l’offensive allemande reposait sur le groupe d’armée « A » et l’aile sud du groupe « B ». A l’exception du secteur situé entre Longuyon et Haguenau, les forces alliées étaient réparties de manière plus ou moins égale tout le long du front. Les Allemands disposaient également de réserves supérieures à celles des alliés.


Victoire de l’Allemagne sur la France ; les troupes allemandes défilent devant l’Arc de triomphe de l’Étoile avant de descendre les Champs-Alizées. Pour éviter que Paris ne soit détruit par les combats, les Francais déclarèrent leur capitale ville ouverte.

Des troupes allemandes descendent les Champs-Elysées déserts, venant de l’arc de triomphe. Pendant cette parade de propagande, l’armée allemande continuait à repousser les restes de l’armée française vers le sud.


Une fanfare militaire allemande, conduite par son tambour-major, ouvre la marche le long des Champs Elysées.

Un contre-torpilleur français coupé en deux par une explosion, au cours de l’évacuation désespérée des troupes alliées encerclées dans la poche de Dunkerque par suite de l’avance allemande vers les côtes de la Manche. Le 16e corps d’armée français mena une héroïque action d’arrière-garde à Lille, facilitant ainsi l’évacuation vers la Grande-Bretagne.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s