Model La retraite de Russie

Le 22 juin 1944, Staline lança une offensive contre le groupe d’armées « centre ». Le commandant de ce groupe, le maréchal Busch, disposait de quatre armées massées dans un saillant qui s’étendait de Vitebsk à Mozyr. La 3e Panzerarmee sous les ordres du général Reinhardt, la 4e armée commandée par le général von Tippelskirch, la 19e armées commandée par le général Jordan et la 2e armée commandée par le général Weiss. Il ne pouvait cependant aligner que trente-huit divisions en première ligne ; la majorité d’entre elles avaient d’ailleurs des effectifs réduits. Les réserves étaient constituées de trois divisions blindées et de deux divisions d’infanterie. A l’arrière se trouvait trois divisions hongroises et cinq divisions des forces spéciales.

En face d’eux, les Soviétiques avaient rassemblée quatorze armées comptant à peu près deux cents divisions au total. Ils disposaient ainsi d’une supériorité numérique de six contre un. Du point de vue armement, leur avantage était de dix contre un. Leur supériorité aérienne était également écrasante. Les Allemands ne pouvaient pas espérer contenir une attaque de cette ampleur.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s